Asto 08 : APPRENTISSAGE DE L 'AGROECOLOGIE

Date : 16/08 au 05/09 2021

Lieu : KPALIME

 

 

DESCRIPTION DU PROJET


« Apprentissage de l’agroécologie » est un chantier initié par Astovot depuis quelques années pour apprendre à cultiver autrement et à sauvegarder la biodiversité. Il s’agit de l’exploitation d’une parcelle de maraîchage en agroécologie où une diversité de légumes bio sont cultivées pour la consommation locale. Ce projet comporte deux composantes. La première composante consiste à la production des légumes bio et la deuxième, c’est de la sensibilisation sur les écogestes et de la formation sur l’agroécologie.  En mettant en place ce projet, Astovot pense se concentrer sur l'aspect initial de l’agroécologie : sous forme de techniques agricoles manuelles, respectueuses de la faune et de la flore, (ni intrants chimiques, avec couverture végétale, associations de plantes et des légumes, …etc.) de manière à enrichir la biodiversité du site et la fertilité du sol. Ainsi ce projet se veut d’être également une plateforme d’échanges de compétences, d’expérimentation et de promotion des cultures bio entre les volontaires locaux et internationaux. 

Le jardin agroécologique se situe dans un milieu riche en biodiversité, en végétation, avec une petite rivière à côté qui permet l’arrosage des planches.

LES OBJECTIFS DU PROJET

-     

  • Préserver la biodiversité du site ;

  • Promouvoir la culture des produits bio (légumes et fruits) à travers l’agroécologie ;

  • Favoriser les échanges pédagogiques sur l’agroécologie et autres pratiques pour une agriculture plus responsable ;

LES ACTIVITES PRINCIPALES DU PROJET


  • Sarclage et désherbage ;

  • Fabrication des planches, pépinière, binage ;

  • Fabrication de compost ;

  • Protection des plantules (ombrage), repiquage des jeunes plants, arrosage des semis des différentes légumes cultivées ;

  • Renforcer la clôture du jardin ;

  • Construction d’une paillote en paille et en bambou pour la détente et la conservation des outils et produits ;

  • Organisation des activités pédagogiques dans le jardin avec les enfants ;

NB : Les volontaires intéressés par ce projet peuvent apporter des graines de semence et d’autres documents concernant les thématiques de l’agroécologie.


 HEBERGEMENT


Les conditions de logement sont généralement rudimentaires, simples et spécifiques par rapport au lieu de la réalisation du projet. Sur place, les volontaires sont logés par groupe de trois ou quatre personnes par chambre. La mixité par chambre dépend de l’organisation collective des volontaires eux-mêmes. Selon certains lieux, les volontaires peuvent utiliser des toilettes sèches et des douches sans l’eau à l’intérieur.  L’association met à la disponibilité des volontaires des nattes en plastique ou en mousse. Les volontaires qui ont des sacs de couchage peuvent les apporter avec eux si c’est possible. Accès à l’eau potable sur le chantier. Par contre l’accès à l’électricité et à l’internet peut être limité. Cela est dû respectivement au délestage et aux difficultés d’accès au réseau internet.

LA NOURRITURE


Durant toute la période du chantier, ce sont les volontaires eux-mêmes qui prépareront leurs propres repas.  Une organisation interne permettra de créer des groupes qui s’alterneront pour vaquer aux différentes tâches domestiques y compris la cuisine. Les produits alimentaires utilisés pour la cuisine sont importés, locaux et parfois bio. Le régime alimentaire de chaque volontaire sera pris en compte dans la préparation des repas. Les volontaires auront accès aux fruits tropicaux comme les bananes, oranges, ananas, mangues, avocats, papayes…e

LOISIRS

En marge des activités principales du chantier, plusieurs autres activités sont organisées comme : les balades de découverte, les randonnées, des sorties festives, les rencontres culturelles. Ces activités permettent aux volontaires de rentrer en contact avec les populations locales mais aussi de découvrir la culture togolaise.

Pendant les week-ends les excursions collectives sont organisées par les volontaires et leurs animateurs pour découvrir les sites touristiques de la région où se déroule le chantier. Il est à noter que les dépenses liées aux excursions et aux sorties des volontaires ne sont pas inclues dans les frais de participation. Toutefois l’association peut faciliter ou négocier le transport pour les volontaires lors des sorties ou excursions.


INFORMATIONS SPECIFIQUES


Les volontaires intéressés par ce projet peuvent apporter des graines de semence favorable au climat tropical et des articles ou documents nécessaires pour la production agroécologique

LANGUE


Les langues du chantier sont l’anglais et le français. Toutefois nous recommandions aux non-francophones d’avoir des bases élémentaires en français avant leur arrivée. Car la langue officielle du Togo c’est le français. Une grande majorité des volontaires locaux et des communautés locales ont un niveau très faible en anglais.

LOCALISATION DU PROJET


Située à 120 km au nord de Lomé, la commune de Kpalimé est l'endroit rêvé pour les amoureux de la nature et de randonnées qui souhaitent aller à la découverte de beaux paysages montagneux et de la flore tropicale. De nombreuses cascades naturelles vous permettront de vous rafraîchir au bord de l'eau. Kpalimé abrite également le plus important centre artisanal du pays où se sont installés un très grand nombre d'artistes et artisans.

Avec environ 105.000 habitants, Kpalimé est une ville touristique de la région des Plateaux. Chef-lieu de la préfecture de Kloto, Kpalimé abrite de nombreuses infrastructures telles que : des hôpitaux de district, la poste, le bureau de la Mairie, la préfecture, le commissariat de police, la gendarmerie, des banques, des écoles, bref, tous les services publics et administratifs sont représentés. En dehors des services publics et administratifs, vous trouverez des boutiques d’arts, des centres commerciaux, des bars, des restaurants, des discothèques, etc. Le grand marché de Kpalimé s’anime tous les mardis, jeudis et samedis et regorge une multi diversité de produits notamment des fruits tropicaux et des légumes de toutes sortes et des articles artisanaux.


ACCES AU CHANTIER


Généralement l’accès à nos chantiers internationaux pour les volontaires internationaux se fait par voie aérienne. Un membre de l’association, chargé de l’accueil de volontaires viendra chercher le ou la volontaire à l’aéroport international de Lomé. Il s’en chargera de trouver un hôtel pour le ou la volontaire si celui-ci ou celle-ci doit passer la nuit à Lomé, la capitale du Togo. Le lendemain, il trouvera un taxi-brousse qui conduira le volontaire directement au siège d’ASTOVOT. Le siège d’ASTOVOT est lieu de rassemblement des volontaires et également le point de départ pour le chantier. (Plus de détails dans l’INFOSHEET)

Télecharger la feuille de route