Asto 02 : LES  GESTES QUI SAUVENT

Date : 05 au 25/07/2021

Lieu : Kpalimé 

 


DESCRIPTIF DU PROJET 

Au Togo, les formations en secourisme sont quasi inexistantes dans les secteurs professionnels et éducatifs. En conséquence un grand nombre de citoyens ignore les gestes élémentaires pour secourir les personnes victimes d’un accident de route ou d’un incident affectant le corps physique. C’est face à ce constat que ASTOVOT initie depuis quelques années plus précisément en été dans la commune de Kpalimé, un projet de formation et de sensibilisation sur les « gestes qui sauvent ».  Le but de ce chantier international est d'inviter une personne à réagir en situation réelle, face à un événement entraînant une ou plusieurs victimes. Plusieurs modules sont dispensés au cours de la formation : dégagement en urgence d’un blessé, mise en position d’attente pour les personnes qui le nécessitent, pose d’un garrot ou compression sur une plaie, soins après brûlures, alerter les secours, remédier aux obstructions des voies aériennes, masser : il s’agit là des notions premières de secourisme. Les formations de cet été sont destinées plus particulièrement aux enseignants des écoles et secondaires, aux personnels des orphelinats partenaires, aux syndicats des conducteurs de taxi-motos communément appelés « Zémidjan » et en général au public. A la fin des formations, les bénéficiaires auront non seulement des réactions adaptées au secourisme mais aussi des dispositions nécessaires pour prévenir, limiter ou écarter un danger imminent en cas d’incident et aussi comment alerter les services de secours.

Le projet est soutenu chaque année par une équipe de la Fédération Nationale de la Protection Civile du Togo (FNPC).


    LES OBJECTIFS DU PROJET 

  • Objectif général 

Contribuer à l'acquisition de connaissances de base en secourisme par les communautés à travers plusieurs modules proposés, notamment les enseignants, le personnel des orphelinats partenaires et les syndicats de chauffeurs de moto-taxi communément appelés «Zémidjan».

  • Objectifs spécifiques 

  • Promouvoir les valeurs de solidarité et de premiers secours entre les citoyens à travers l'apprentissage des gestes de premiers secours.

  • Créer un réseau de formateurs sur les premiers secours parmi les volontaires, afin qu'ils puissent diffuser les techniques apprises.

  • Sensibiliser la population à l'importance d'une action de premiers secours rapide, sûre et efficace.

  • Adapter les techniques et enseignements de premiers secours aux spécificités togolaises, afin d'améliorer l'apprentissage des personnes et de le rendre durable.

    LES ACTIVITES PRINCIPALES

Les volontaires n’ayant aucune notion en secourisme bénéficieront au prime abord d’une formation de base avant la formation des personnes ciblées par le projet. Ensuite l’équipe des volontaires mettront en place un programme bien détaillé pour dispenser les gestes du premiers secours aux profits des bénéficiaires.  

  • Les formations seront basées sur les réactions et les gestes à adopter en cas des situations suivantes : L’étouffement – Le saignement – l’inconscience – L’arrêt cardiaque (gestes de secours et défibrillation) – Le malaise cardiaque.

  • Les grandes lignes de la formation sont :  Sécurisation du lieu de l’accident et des personnes impliquées – Appréciation de l’état de la victime - Demande de l’aide - Dispenser les gestes du premiers secours.

Les activités à organiser sur le projet :

  • Etats de lieux des besoins (matériels nécessaires pour les formations, logistiques…) ; préparation des modules ; 

  • Formation des formateurs ;

  • Prise de contact avec les cibles ; choix des lieux de formation ;

  • Visibilité et sensibilisation sur le projet à travers radios communautés ;

  • Elaboration du planning des formations ;

  • Mise en œuvre des formations aux profits des cibles ;

  • Evaluation ;

HEBERGEMENT

Les conditions de logement sont généralement rudimentaires, simples et spécifiques par rapport au lieu de la réalisation du projet. Sur place, les volontaires sont logés par groupe de trois ou quatre personnes par chambre. La mixité par chambre dépend de l’organisation collective des volontaires eux-mêmes. Selon certains lieux, les volontaires peuvent utiliser des toilettes sèches et des douches sans l’eau à l’intérieur.  L’association met à la disponibilité des volontaires des nattes en plastique ou en mousse. Les volontaires qui ont des sacs de couchage peuvent les apporter avec eux si c’est possible. Accès à l’eau potable sur le chantier. Par contre l’accès à l’électricité et à l’internet peut être limité. Cela est dû respectivement au délestage et aux difficultés d’accès au réseau internet.


    NOURRITURE


Durant toute la période du chantier, ce sont les volontaires eux-mêmes qui prépareront leurs propres repas.  Une organisation interne permettra de créer des groupes qui s’alterneront pour vaquer aux différentes tâches domestiques y compris la cuisine. Les produits alimentaires utilisés pour la cuisine sont importés, locaux et parfois bio. Le régime alimentaire de chaque volontaire sera pris en compte dans la préparation des repas. Les volontaires auront accès aux fruits tropicaux comme les bananes, oranges, ananas, mangues, avocats, papayes…etc.


    LOISIRS

En marge des activités principales du chantier, plusieurs autres activités sont organisées comme : les balades de découverte, les randonnées, des sorties festives, les rencontres culturelles. Ces activités permettent aux volontaires de rentrer en contact avec les populations locales mais aussi de découvrir la culture togolaise.

Pendant les week-ends les excursions collectives sont organisées par les volontaires et leurs animateurs pour découvrir les sites touristiques de la région où se déroule le chantier. Il est à noter que les dépenses liées aux excursions et aux sorties des volontaires ne sont pas inclues dans les frais de participation. Toutefois l’association peut faciliter ou négocier le transport pour les volontaires lors des sorties ou excursions.

   INFORMATION SPECIFICES

Ce projet nécessite une grande implication de la part des volontaires car il s’agit d’une mobilisation permanente du public autour des activités. Astovot encourage les candidatures des volontaires ayant des notions de base en secourisme.


   LANGUE

Les langues du chantier sont l’anglais et le français. Toutefois nous recommandions aux non-francophones d’avoir des bases élémentaires en français avant leur arrivée. Car la langue officielle du Togo c’est le français. Une grande majorité des volontaires locaux et des communautés locales ont un niveau très faible en anglais.


LOCALISATION DU PROJET

Située à 120 km au nord de Lomé, la commune de Kpalimé est l'endroit rêvé pour les amoureux de la nature et de randonnées qui souhaitent aller à la découverte de beaux paysages montagneux et de la flore tropicale. De nombreuses cascades naturelles vous permettront de vous rafraîchir au bord de l'eau. Kpalimé abrite également le plus important centre artisanal du pays où se sont installés un très grand nombre d'artistes et artisans.

Avec environ 105.000 habitants, Kpalimé est une ville touristique de la région des Plateaux. Chef-lieu de la préfecture de Kloto, Kpalimé abrite de nombreuses infrastructures telles que : des hôpitaux de district, la poste, le bureau de la Mairie, la préfecture, le commissariat de police, la gendarmerie, des banques, des écoles, bref, tous les services publics et administratifs sont représentés. En dehors des services publics et administratifs, vous trouverez des boutiques d’arts, des centres commerciaux, des bars, des restaurants, des discothèques, etc. Le grand marché de Kpalimé s’anime tous les mardis, jeudis et samedis et regorge une multi diversité de produits notamment des fruits tropicaux et des légumes de toutes sortes et des articles artisanaux.

ACCES AU CHANTIER


Généralement l’accès à nos chantiers internationaux pour les volontaires internationaux se fait par voie aérienne. Un membre de l’association, chargé de l’accueil de volontaires viendra chercher le ou la volontaire à l’aéroport international de Lomé. Il s’en chargera de trouver un hôtel pour le ou la volontaire si celui-ci ou celle-ci doit passer la nuit à Lomé, la capitale du Togo. Le lendemain, il trouvera un taxi-brousse qui conduira le volontaire directement au siège d’ASTOVOT. Le siège d’ASTOVOT est lieu de rassemblement des volontaires et également le point de départ pour le chantier. (Plus de détails dans l’INFOSHEET)

 

Télécharger la feuille de route