Asto 01 :PROJET CULTUREL " FESTIVAL KEKELI ETE 2021"

Date : 04 AU 18/07/2021

Lieu : KUMA APOTI

 

 

DESCRIPTION DU PROJET


Depuis 2014 ASTOVOT a initié un projet culturel baptisé « Festival Kékéli ».  KéKéli qui signifie en Ewé la « Lumière » est un carrefour d’expression culturelle et d’éducation populaire. Chaque été de nombreux volontaires sont accueillis sur ce chantier international afin de découvrir la richesse de la culture togolaise dans toute sa diversité. Pendant deux semaines, le festival propose dans une démarche d’éducation populaire plusieurs activités culturelles et artistiques donnant la possibilité à la population locale et aux volontaires de créer des espaces d’échange interculturel et de promouvoir le patrimoine culturel et artistique de la région où le festival est organisé. Pour ASTOVOT il s’agit d’apporter l’art et la culture au plus près des gens qui vivent dans les milieux ruraux, pour faire bouger, chanter, danser, rire et faire sourire.

Le thème retenu cette année pour le festival est « la diversité culturelle, pilier de la cohésion sociale et la paix ». En marge du festival plusieurs d’autres activités sont organisées par les volontaires notamment : les actions de salubrité dans le village qui accueille le festival ; un gala de football pour les jeunes filles ; sensibilisation sur les écogestes…etc.

LES OBJECTIFS DU PROJET

 

  • Proposer une offre d’échange interculturel à travers la valorisation du patrimoine culturel, artistique et artisanal ;

  • Permettre aux groupes folkloriques et traditionnels d’avoir une visibilité avec une programmation d’un spectacle d’apothéose ;

  • Sensibiliser à la fragilité de l'équilibre des écosystèmes et promouvoir les pratiques écologiques.

  • Supprimer les stéréotypes de genre, en particulier concernant les sujets culturels et artistiques.

LES ACTIVITES PRINCIPALES DU PROJET


Les activités principales du projet :

  • Stages de percussions, de danse, de chant aux rythmes du Djembé et d’autres instruments traditionnels pour les volontaires internationaux ;

  • Casting des groupes folkloriques et traditionnels pour le spectacle de l’apothéose ;

  • Ateliers de Batik : apprentissage et conception des toiles de souvenir ;

  • Ateliers de fabrication de paniers ;

  • Organisation d’un concert live et exposition le premier week-end du chantier ;

  • Caravane de sensibilisation des volontaires sur le thème du festival avec des pancartes ;

  • Organisation et programmation du spectacle des groupes folkloriques et traditionnels ;

  • Remise des attestations de participations et récompenses ;

  • Entretien et aménagement des sites ;

Les activités secondaires :

  • Organisation d’un gala de football des jeunes filles du village ;

  • Actions de salubrité dans les différents quartiers du village suivi d’une sensibilisation porte à porte sur les dangers de la prolifération des déchets plastiques ;

  • Immersion dans les familles paysannes ;

 HEBERGEMENT


Les conditions de logement sont généralement rudimentaires, simples et spécifiques par rapport au lieu de la réalisation du projet. Sur place, les volontaires sont logés par groupe de trois ou quatre personnes par chambre. La mixité par chambre dépend de l’organisation collective des volontaires eux-mêmes. Selon certains lieux, les volontaires peuvent utiliser des toilettes sèches et des douches sans l’eau à l’intérieur.  L’association met à la disponibilité des volontaires des nattes en plastique ou en mousse. Les volontaires qui ont des sacs de couchage peuvent les apporter avec eux si c’est possible. Accès à l’eau potable sur le chantier. Par contre l’accès à l’électricité et à l’internet peut être limité. Cela est dû respectivement au délestage et aux difficultés d’accès au réseau internet.

LA NOURRITURE


Durant tout le chantier, ce sont les volontaires eux-mêmes qui prépareront leurs propres repas.  Une organisation interne permettra de créer des groupes qui s’alterneront pour vaquer aux différentes tâches domestiques y compris la cuisine. Les produits alimentaires utilisés pour la cuisine sont importés, locaux et parfois bio. Le régime alimentaire de chaque volontaire sera pris en compte dans la préparation des repas. Les volontaires auront accès aux fruits tropicaux comme les bananes, oranges, ananas, mangues, avocats, papayes…etc.

LOISIRS

En marge des activités principales du chantier, plusieurs autres activités sont organisées comme : les balades de découverte, les randonnées, des sorties festives, les rencontres culturelles. Ces activités permettent aux volontaires de rentrer en contact avec les populations locales mais aussi de découvrir la culture togolaise.

Pendant les week-ends les excursions collectives sont organisées par les volontaires et leurs animateurs pour découvrir les sites touristiques de la région où se déroule le chantier. Il est à noter que les dépenses liées aux excursions et aux sorties des volontaires ne sont pas inclues dans les frais de participation. Toutefois l’association peut faciliter ou négocier le transport pour les volontaires lors des sorties ou excursions.


INFORMATION SPECIFIQUES


Ce projet nécessite une grande implication de la part des volontaires car il s’agit d’une mobilisation permanente du public autour des activités. Les volontaires doivent un réel intérêt pour les thématiques d’interculturalité et de solidarité


LANGUE


Les langues du chantier sont l’anglais et le français. Toutefois nous recommandions aux non-francophones d’avoir des bases élémentaires en français avant leur arrivée. Car la langue officielle du Togo c’est le français. Une grande majorité des volontaires locaux et des communautés locales ont un niveau très faible en anglais.

LOCALISATION DU PROJET


Le village de Kuma-Apoti fait partie des dix villages du canton Kuma (préfecture de Kloto). Il est situé nord-ouest de la ville de Kpalimé. Son relief est constitué d'un vaste plateau et de montagnes arborées. Kuma-Apoti est situé dans une zone humide et son climat, très particulier pour le Togo, est bien plus frais et "tempéré" que celui de Lomé.  L’économie du village repose essentiellement sur l’agriculture, autour de laquelle gravitent quelques activités commerciales, artisanales et touristiques. Le secteur agricole emploie environ 80 % de la population. Les productions dont la population tire un maigre revenu sont le café et le cacao. Des productions vivrières assurent la subsistance des familles : céréales (maïs), tubercules (igname, manioc) et légumineuses (haricots). La région, assez fertile, permet aussi la culture de fruits (banane, banane plantin, ananas, orange…etc.)


ACCES AU CHANTIER


Généralement l’accès à nos chantiers internationaux pour les volontaires internationaux se fait par voie aérienne. Un membre de l’association, chargé de l’accueil de volontaires viendra chercher le ou la volontaire à l’aéroport international de Lomé. Il s’en chargera de trouver un hôtel pour le ou la volontaire si celui-ci ou celle-ci doit passer la nuit à Lomé, la capitale du Togo. Le lendemain, il trouvera un taxi-brousse qui conduira le volontaire directement au siège d’ASTOVOT. Le siège d’ASTOVOT est lieu de rassemblement des volontaires et également le point de départ pour le chantier. (Plus de détails dans l’INFOSHEET  


Télecharger la feuille de route